Retraite – le rachat de trimestre

Le rachat de trimestre : est-ce vraiment intéressant ?

Vous n’êtes pas sans savoir, pour ceux qui se préoccupent de leur retraite, soit parce qu’ils sont en passe de la prendre, soit parce que leur situation précaire les fait craindre une diminution importante de leur retraite lorsque le moment viendra de la prendre, que depuis 2003 et la loi Fillon, il est possible pour tous salarié de racheter des trimestres de cotisation aux régimes de retraite.

Vous l’avez compris, le principe du rachat de trimestre est d’obtenir une retraite à taux plein.

Avec la réforme de la retraite en 2010 et le recul de l’âge de départ, il faut cotiser plus longtemps pour obtenir ce taux plein. 163 trimestres pour les personnes nés en 1951, 162 pour celles nés en 1950, 161 pour les enfants de 1949 et 160 trimestres avant 1949.
L’âge de départ à la retraite à taux plein, sans pour autant que le nombre de trimestres soit atteint est passé à 67 ans*.
Le rachat de trimestre concerne donc les personnes qui voudraient partir avant 67 ans et qui n’ont pas le nombre de trimestres cotisés suffisant.
*65 ans jusqu’au 30 juin 2016, puis par paliers de 4 mois jusqu’à septembre 2021 pour finir à 67 ans à partir du 1er janvier 2023.

Pourquoi racheter des trimestres ?

Un petit rappel du calcul de la retraite devrait permettre de prendre conscience de l’importance d’une décote sur une pension retraite.

Pension retraite de base = SAM x Taux plein (50% maximum) x Nb de trimestres validés/Nb de trimestres requis.

  • SAM = salaire annuel moyen. Dans le privé, il est déterminé en fonction des 25 meilleures années de salaire, dans la limite du plafond de la Sécurité sociale applicable au moment où ils ont été versés.
  • Taux plein = Taux retenu par la CNAV qui correspond au maximum à 50% du salaire annuel moyen. C’est ce taux qui subit une décote si le nombre de trimestres cotisés n’est pas atteint.
  • Trimestres validés / Trimestres requis = Comme il est très probable que vous ayez cotisé à différents régimes de retraite dans toute votre carrière, un prorata temporis est calculé pour chaque régime et c’est ce nombre de trimestres validés par régime qui détermine la base de la pension que vous percevrez.

Ce qu’il est important de comprendre c’est qu’une fois que votre droit à la retraite a été calculé, il ne varie plus, autrement dit vous gardez la décote si vous en avez une, jusqu’à la fin.

Quel est le niveau de la décote ?

Pour 2011, la décote est de -1,5% par trimestre, soit 0,75 point, avec une décote maximale de 20 trimestres.
Pour une personne à qui il manquerait 3 trimestres, le taux retenu serait non plus de 50% mais de 47.75%.
Il est donc nécessaire de bien faire ses calculs car vous l’aurez compris, en fonction du coût du rachat des trimestres, il vous faut estimer le nombre d’années permettant de rentabiliser ce rachat.

Les limites du rachat de trimestre pour la retraite :Il est possible de racheter jusqu’à 12 trimestres, soit 3 ans.

Deuxième limite, ce rachat doit concerner les deux cas suivants :
– Rachat d’années d’études supérieures validées par un diplôme (les classes préparatoires sont incluses)
– Rachat de trimestre dans le cas d’années d’activités ayant comptabilisé moins de 4 trimestres, que ce soit des périodes de chômage non indemnisées, un temps partiel ou des petits boulots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *