Ventes aux enchères

Vente aux enchères : y a t-il réellement de bonnes affaires ?

La vente aux enchères est une stratégie de vente qui consiste à mettre en concurrence les acheteurs dans le but d’obtenir la meilleure offre. Actuellement devenue de plus en plus répandue et de plus en plus diversifiée, cette forme de vente a existé depuis l’antiquité où c’était la main des jeunes femmes qui était accordée au plus offrant.

Selon les ventes, votre degré de connaissance du produit ou du service acheté et la concurrence des enchérisseurs intéressés par l’objet de votre convoitise, il est possible de faire de bonnes affaires. Il est d’ailleurs généralement constaté une baisse significative du prix d’un bien par rapport à son prix réel sur le marché.

Vente aux enchères : comment ça marche ?

N’importe quelle personne ayant un produit ou un service à proposer peut recourir aux ventes aux enchères. Actuellement, on assiste également à l’essor du modèle contraire avec les enchères inversées, par le biais desquelles un acheteur fait appel à des offres pour en choisir la plus alléchante.

Pour lancer une vente aux enchères il faut que la procédure soit effectuée par un tiers. Ce dernier pourrait être un commissaire-priseur ou un site internet spécialisé. Il y a un prix de réserve estimé au début par le « vendeur ». Si ce prix n’est pas atteint au cours de la vente, la procédure est annulée. Dès que la vente est lancée, les concurrents peuvent commencer à surenchérir jusqu’à ce qu’il y en ait un qui en ressort vainqueur et qui obtient l’objet de la vente. De nos jours, ce type de vente apparaît sous divers aspects tels que les appels d’offres pour les contrats publics ou encore les ventes en ligne. Souvent, les prêteurs sur gages font aussi appel à ce genre de vente pour liquider les gages non repris par les emprunteurs.

Vente aux enchères : les variantes

Il y a divers types de vente aux enchères, mais parmi les plus connues figurent :

– L’enchère ascendante : C’est l’enchère la plus connue et la plus banale. La procédure commence par un prix de départ, les intéressés surenchérissent en mentionnant la surenchère minimum ou plus. Il y a un temps de pause entre chaque surenchère pour que les candidats puissent monter d’un cran. L’enjeu est attribué au plus offrant.

  • L’enchère descendante : cette forme de vente permet de gagner du temps par rapport à l’enchère ascendante. Le prix de départ est une somme supérieure à toutes les propositions des candidats. Cette somme va baisser jusqu’à ce que l’un des candidats prenne l’offre.
  • L’enchère scellée : La procédure de cette enchère ne permet pas aux candidats de connaître les propositions de leurs concurrents. Elle ne comporte qu’un tour, puis le commissaire-priseur choisira l’offre la plus intéressante. Le candidat ayant fait cette offre payera la somme qu’il a proposée.
  • L’enchère « all pay » : ce type d’enchère est plus avantageux que les autres formes de vente étant donné qu’à chaque fois que les candidats surenchérissent, ils sont tenus de payer leurs offres. Au bout, seul le plus offrant remporte l’enchère.

Ventes aux enchères : un bon plan pour faire de bonnes affaires

Il est tout à fait possible de faire de bonnes affaires avec les ventes aux enchères. En effet, les mises à prix proposées bénéficient généralement d’une décote intéressante par rapport au prix du marché. Cet écart peut aller jusqu’à 60 % même pour un objet d’excellente qualité, ce qui rend la vente encore plus attractive. Le tout est de bien connaître le prix réel de l’objet convoité, d’en évaluer rapidement l’état et de surenchérir au bon moment.

Que peut-on acheter dans une vente aux enchères?

On peut tout acheter dans une vente aux enchères (appartement, maison, voiture, meuble, oeuvre d’art, vêtements, bijoux, électoménager, …). Passons les simulacres de ventes aux enchères comme celles que l’on peut rencontrer en ligne et qui parfois font froid dans le dos au regard du prix des enchères maximum pour des produits surévalués.

Parlons des enchères dans des salles de ventes, où la foule des enchérisseurs est constituées de néophytes attirés par les lumières et la curiosité d’un endroit pendant longtemps réservé aux connaisseurs ainsi que des connaisseurs eux-mêmes, antiquaires en tout genre, spécialistes de la revente de secondes mains, collectionneurs privés ou acheteur pour le bazar de l’occasion.

Il y règne une atmosphère particulière et le fait d’y côtoyer des connaisseurs permet de ne pas payer trop cher ses acquisitions.

Une chose n’a pas encore été dite sur ces enchères et c’est cependant très important. Au prix de l’enchère se rajoute une commission prise par le commissaire priseur et ses assistants. Quoi de plus normal étant donné qu’ils ont fait le travail de communication pour mettre à votre disposition l’ensemble des articles de la vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *