Rachat de crédit banque étrangère

Les éventuelles raisons qui poussent souvent une personne à chercher un rachat de crédit étranger est une interdiction bancaire ou un fichage au FICP de la Banque de France, ou tout simplement le souhait de bénéficier d’un taux d’intérêt plus faible que celui utilisé par les banques françaises. Les personnes ayant déjà ouvert un compte bancaire à l’étranger (banques étrangères européennes), et notamment dans un paradis fiscal estiment qu’il est plus avantageux d’effectuer un rachat de crédit à l’étranger.

Si vous êtes fiché FICP

Dans le cas où vous êtes inscrit au FICP de la Banque de France, sachez que votre situation n’est pas forcément compromise. Il existe des chances considérables que les établissements de crédit français acceptent votre demande de rachat de crédit, surtout si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier. Logiquement, les banques étrangères réclameront elles aussi des garanties et ne pourront en aucun cas accepter de s’exposer aux divers risques d’impayés en accordant un prêt à un étranger.
En parlant de crédit proprement dit, une banque étrangère n’a pas nécessairement connaissance du FICP de la Banque de France, ce qui vous donne la possibilité d’y contracter un nouveau crédit. Mais si vous êtes interdit bancaire, cette solution ne fera qu’aggraver et alourdir votre situation financière.

Si vous avez un compte bancaire à l’étranger

Dans le cas où vous avez un compte à l’étranger, et ce, depuis assez longtemps, vous pouvez toujours faire appel à votre banque étrangère et lui demander s’il est possible d’y effectuer un rachat de crédit. Si au sein de cette banque, vous avez un bon historique, votre demande de rachat de crédit aura de grandes chances d’être acceptée.
En général donc, le rachat de crédit ou le refinancement de dettes auprès d’une banque étrangère n’existe que pour les personnes dont la situation financière n’est nullement précaire mais au contraire fleurissante. Ces personnes n’ont pas besoin de ces opérations financières, ce qui nous amène au fait qu’il est presque impossible pour un emprunteur fiché de faire un rachat de crédit à l’étranger. Le secteur bancaire a toujours été méfiant et ne prend aucun risque.

A noter :

Les banques étrangères situées en France ne sont en réalité que des banques françaises dont le siège est sis à l’étranger. Et sur ce fait, la loi souligne qu’une banque ne peut octroyer un prêt dans un pays donné que sous certaines conditions. Elle doit y être installée physiquement et juridiquement (filiale ou succursale). Enfin, elle est tenue de respecter la législation sur les banques et les crédits du pays en question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *